Les connaissances de la constitution atomique de la matière, associée à des champs de force, permet de comprendre la matière de la Terre, formée d'atomes, assemblés en molécules. Dans des conditions environnementales favorables en température, en eau, et en gaz, ces molécules se dissocient et s'assemblent avec d'autres pour construire des entités beaucoup plus grandes.

Le cybernaute peut être ralenti dans son approche de la connaissance de la cybernétique, par le fait qu'elle est reliée à de nombreux sujets nécessaires à sa complète cohérence.

En fait le mot cybernétique désigne le domaine de connaissance qui analyse le fonctionnement d'un Humain et de la " société " dans laquelle il vit.

SOCIÉTÉ  FUTURE

La psychologie d'un Humain comprend la connaissance de SA psychologie personnelle ET aussi LA psychologie des groupes d' Humains dans lesquels il vit.

Sa psychologie dépend de la psychologie de chacun des autres Humains , qui additionnées ensemble, constitue la psychologie de l' Humanité.

Cet ensemble de groupes d' Humains comprend tous les Humains Adultes Vivants, qui représentent 50 % de la population à l'instant t.

Aucun Humain adulte, bien dans son Esprit, NE PEUT comprendre "comment la psychologie de chacun, ajoutée à celle des autres, constitue la psychologie de l' Humanité " .

Le processus cybernétique décrit dans dans les sites présents ici, est le même pour tous les êtres vivants à la surface de la Terre, qu'ils soient gros ou petits, ce qui veut dire ' vivants en groupe ' comme le prouvent les termites, les fourmis, les lions, les hyènes, etc...

Les observations scientifiques de ces groupes montrent qu'il sont organisés en sous groupes hiérarchisés, pour exécuter les tâches spécifiques à leur morphologie, à leur compétences, à leur intelligence, et autre caractéristique utile.

La constatation faite ici, est que la psychologie individuelle N' EXISTE PAS en tant que telle, mais résulte de tous les conditionnements qui ont été produits par les adultes vivants autour d'un Humain dans l'enfance, qui est la première période d'évolution, dans l'évolution réalisée au cours de la vie d'un Humain.

Tous les conditionnements produits en externe sur un individu, sont modifiés et adaptés en fonction du milieu dans lequel l'individu spécifique X l' a vécu, le vit, et le vivra.

Le processus cybernétique s'applique à un être vivant complet, se déplaçant, se donnant des BUTS, réalisant son auto-critique, etc...

L'Humanité NE LE FAIT PAS !!!

C'est évident parce que L' Humanité N' A PAS CONSCIENCE d' ELLE-MÊME.

CONCLUSION : l' Humanité N' EST PAS un être vivant.

C'est la raison pour laquelle l'auteur à appelé la Société Humaine future : HUMANITY .

Le lecteur prend conscience de ce que N' EST PAS l' Humanité.
Or pour satisfaire le processus universel qui a permis aux Humains de vivre sur la Terre, nous DEVONS CONSTRUIRE CELLE-CI pour qu'elle devienne un être vivant, ORGANISÉ en société, comme le prouvent les observations des être vivants, qui vivent en groupe de plusieurs centaines de milliers d'individus, à la surface de la Terre.

Comme l'Histoire nous permet de comprendre que chaque Humain, chaque groupe d' Humains meurt, chaque civilisation peut mourir ...

Les connaissances décrites dans les deux sites cybernétiques, développées par notre intelligence à tous, permettent de dire que l' HUMANITY sera ÉTERNELLE, comme le processus universel le produira.

A nous tous d' AGIR pour construire l' HUMANITY FUTURE .

Cette FINALITÉ ÉTERNELLE, introduite dans notre conscience individuelle par notre intelligence, va y rester en permanence.

Les Humains, conscients de cette nécessité, doivent mettre en œuvre leurs compétences pour mobiliser les autres Humains à commencer la construction de ce projet, décrit dans ce site.

Autres articles : synthese ; centralisation ; processus

_________________________

2) VITESSE ROTATION de la TERRE 2013

L' important pour l' HUMANITY est d'exister pendant des milliers d'années, avec une FINALITÉ d'intérêt général, que chaque Humain ait une période de BONHEUR dans sa vie, qui consiste à ce qu' une prise de conscience se produise : " nous avons construit un environnement vivable pour nous maintenant, qui permettra aux générations suivantes d'améliorer ce que l'on a construit maintenant ".

C'est une reconnaissance à chacun de tous les Humains qui ont participé, et à ceux de mon Sociécyber avec lesquels j'ai vécu correctement, dans une attitude psychologique de 'reconnaissance' et de 'respect'.


Selon les connaissances acquises de la cybernétique, c'est possible uniquement par travailler ensemble à une construction utile à l'intérêt général de l'Humanity.


Le projet présenté maintenant est de s'opposer au " réchauffement climatique " qui produit de plus en plus de catastrophes à la surface de la Terre : ouragans, typhons, tsunami, tremblement de terre, qui se produisent du fait que la vitesse de rotation de la Terre diminue.


La preuve est que la durée de la seconde des horloges de référence doit diminuer de une milliseconde tous les neuf mois environ, pour satisfaire la règle que le soleil soit au plus haut dans le ciel, lorsqu'il est 12 heures à l'horloge.


Ce projet consiste à travailler pour que la vitesse de rotation de la Terre AUGMENTE.


Sachant que le moment cinétique de rotation de la Terre est constant, en diminuant le moment d'inertie la vitesse de rotation AUGMENTERA.


Une solution serait de diminuer la masse superficielle de la Terre, en satellisant des masses métalliques dans l'espace proche de celle-ci. Ce deuxième cas a commencé en envoyant des stations spatiales.


Une autre solution est de diminuer la hauteur des montagnes.


Les conséquences de cette solution permettront d'avoir le moment cinétique plus régulier, de diminuer les mouvements basculants de l'axe de rotation, qui suit aux pôles des volutes de petites amplitudes.


De plus la durée d'exposition de la surface de la terre au soleil sera plus courte, l'évaporation d'eau sera diminuée, la surface couverte par les nuages sera plus petite, ce qui permettra à la grande surface de la Terre dirigée vers le vide spatial, d'évacuer plus de calories, cela produira un refroidissement plus grand de la surface de la TERRE, par le phénomène de rayonnement d'énergie, connu par la loi de la physique appelée loi de Stefan.


L'effet de serre diminuera.


Accès au site pour la définition de la seconde . Retour par Ctrl+W


Pour que la vitesse de rotation de la Terre augmente, la principale ACTIVITÉ des Humains est de DIMINUER le Moment d' INERTIE de celle-ci, car son moment cinétique de rotation est constant.


Le moyen consiste à diminuer la hauteur des montagnes, en amenant de gros cailloux dans les vallées les plus basses.
Le calcul aboutit à environ 400 millions de tonnes pour abaisser le centre de gravité de la terre hors d'eau, d' UN kilomètre de hauteur.
Le résultat produirait une augmentation de la durée du jour.


Ce résultat est obtenu par le calcul en considérant une vitesse de rotation angulaire de PI divisé par 12 fois 3599 secondes au lieu de 3600.


Le calcul compliqué a été réduit entre le phénomène qui existe aujourd'hui, et celui qui existera après les travaux, qui représentent plusieurs milliards d'heures de travail.


Chaque travailleur sera payé pour le travail positif, diminué du travail négatif résultant de ses erreurs, qui auront été réparées par le travail d'autres travailleurs.


Le jugement est effectué par l'ensemble des Humains travaillant sur et pour le chantier.


Le paiement sera effectué dans la seule monnaie existante pour tous les Humains, appelée " mondo ".


La valeur du paiement sera extraite de la valeur virtuelle existante du capital virtuel appartenant à l' HUMANITY toute entière.


C'est un capital infini, constitué de l'équivalence de toutes les heures de travail positives qui seront réalisées dans le FUTUR, par des Humains de grande compétence.


Cette masse d'argent se répartira petit à petit vers les acteurs des différents secteurs de la LOGISTIQUE, qui vivront à la surface de la TERRE, dans le but de fournir de bonnes conditions de travail aux acteurs.

1) ENERGIE

Les connaissances présentées dans ce site, associées à celles du site "hommecybernetique", permettent de savoir que les Humains, constitutifs de l' HUMANITÉ, ne sont pas sur la Terre par hasard.

Les résultats obtenus par les scientifiques, connus en 2013, montrent les limites que notre " conscience humaine " peut prendre en compte, sur l' infiniment grand, par les photographies prises avec les télescopes en explorant le ciel, et par les photographies prises à l'intérieur des accélérateurs de particules, tel le LHC à Genève.

Le constat de ces connaissances est que TOUT est ÉNERGIE.

Le mot ÉNERGIE, sous ses différentes formes et natures différentes, désigne TOUT ce que la conscience Humaine peut appréhender.

Ces connaissances sont perçues par la conscience de quelques centaines de scientifiques.

Ces connaissances constituent la RÉALITÉ compréhensible.

En toute logique, le constat est que l' HUMAIN est un élément de l' UNIVERS,
dans une zone intermédiaire entre les deux extrêmes précédents.

La vie sur la Terre résulte de la transformation de l'énergie solaire, photonique et ondulatoire associées, pour fabriquer de la matière organique, qui résulte de la construction de molécules de plus en plus grosses et longues, elles-mêmes construites avec des atomes constitutifs de la matière existante à la surface du globe terrestre.

Par accumulation quotidienne de ces énergies, la quantité de matière organique augmente, qui elle-même s'assemble en construisant des êtres vivants.

Cette activité constitue le processus de la terre, qui diminue sa densité en augmentant son volume.

Ce processus augmente la concentration spatiale de cette énergie en une matière concrète, dont la durée de vie augmente beaucoup au cours des améliorations et changements des êtres vivants, dans des proportions très grandes par rapport à la durée de vie d'un photons qui entre en contact avec la matière.

Le mot ÉVOLUTION désigne ces changements au cours du TEMPS.

La notion de TEMPS, est une abstraction de la notion perçue par la conscience humaine, désignée par le mot DURÉE.

La caractéristique fondamentale des changements des êtres vivants, est la nécessité de se déplacer pour aller chercher la nourriture appropriée à leur métabolisme personnel.
Cette fonction, associée à la nourriture existante dans leur environnement, permet l'amélioration de leur métabolisme au cours de leur évolution personnelle.

Cette phrase permet d'éliminer l'ambigüité du mot " évolution ", par le fait qu'il désigne l'ensemble des améliorations qui se sont produites au cours du temps (time). Le mot évolution prend en compte la notion de ' time '.

A ce point de notre connaissance, nous sommes dans l' Histoire de l' HUMANITÉ.

Le déplacement des êtres vivants doit suivre le processus cybernétique pour réussir le but qui justifie ce déplacement, avec la contrainte d'optimiser la dépense d'énergie nécessaire à ce déplacement, de manière à diminuer la FATIGUE.

Nécessairement son corps doit avoir un organe qui " porte en lui " son ESPRIT, seule entité qui commande ses membres pour se déplacer, ET qui lui permette de rester en vie, donc pour manger, en temps que prédateur, avec en contrepartie la possibilité d'être tué en tant que prédaté.

CONCLUSION : son ESPRIT gère, dans ses actions quotidiennes, la dualité de l'Univers. ( ying et yang )

Un être vivant de niveau supérieur ne peut exister et vivre seul. En conséquence il vit en groupe.

La vie en groupe nécessite une organisation car chaque individu a un espace vital.

Lorsque le nombre d'individus augmente, son organisation devient ville, qui s'organisent en nations, qui ont un espace vital.

Le lecteur connait cette évolution par l'étude de l' Histoire.

A cet instant de l'année 2013, l'ensemble des Humains est nommé " humanité ".

Dans ce site le nom HUMANITY a été donné pour éliminer les ambigüités possibles.

Dans la Nature le phénomène de vie en groupe est général.

Pour les Humains la vie en groupe se nomme " société ".

D'autres espèces vivent en groupes de plusieurs centaines de mille d'individus, à l' horizontal comme les fourmis, et à la vertical comme les termites.

Celles-ci construisent des monuments de plusieurs mètres de haut, qui satisfont à cent pour cent le processus universel.

En 2013 constat que les 7 milliards d'Humains ne sont pas organisés pour satisfaire au processus universel.

Cette prise de conscience détermine la FINALITÉ de l' HUMANITÉ, pour les millions d'années à venir.

L' évidence de cette finalité est que les Humains DOIVENT s'organiser pour agir et œuvrer pour PERPÉTUER l' HUMANITY.

******************************************************************************

_______________ 2009 ______________

Ce site propose une description de l' ORGANISATION de l'ensemble des HUMAINS qui vivent actuellement sur la Terre, et partiellement dans le cosmos.

Cette organisation, appelée CYBERHUMANITY , possède une structure permettant aux Humains d'AGIR selon le processus cybernétique pour satisfaire le processus universel, qui sont décrits dans le site : hommecybernetique.net

Chaque cybernaute sait que la Cyberhumanity est scientifiquement définie comme un SYSTÈME.

C'est un système vivant, noté systèmeV.

Son fonctionnement est cybernétique, dans un espace vital limité.

Un système est constitué d'énergie qui lui permet de produire du travail pour se déplacer, se nourrir, construire etc... Ses capacités d'énergie potentielle pourront être utilisées pour répondre aux nécessités du processus universel. L'énergie consommée est reconstituée dans le système.

Une preuve visuelle de l'énergie immanente à un systèmeV, est constituée de ses organes sensoriels et de ses antennes qui bougent en permanence sur sa tête. Ce qui prouve que l'énergie est aussi à l'extérieur, que les antennes captent.
Les antennes de télévision en sont la preuve pour des niveaux faibles de champs electromagnétiques. L'œil humain est sensible, il permet de percevoir des mouvements à plusieurs kilomètres.

Ce système sera homothétique du système Humain dans une dimension de plusieurs dizaines de milliards de fois plus grande.

Le résultat d'une organisation cybernétique du système Cyberhumanity permettra a celui-ci une plus grande puissance, associée à une plus grande efficacité, à chaque fois que les programmes de réalisation seront effectués selon le processus cybernétique, en satisfaisant au processus universel.

Cette nécessité obligatoire oblige que les actions et réalisations soient choisies et décidées en référence aux Valeurs humaines existantes à l'instant. Ces Valeurs résultent d'une cogitation après l'analyse des réalisations qui ont été construites.

Vu du cosmos le système Cyberhumanity sera superdémocratique.

Le résultat au niveau d'un Humain sera plus de bonheur. Selon la cybernétique, le cyberbonheur est défini comme l'émotion de plaisir ressentie par un cyber, lorsqu'il lit dans sa mémoire de réalisations, toutes les réalisations réussies positives, qui ont été utiles à la CYBERHUMANITY, dans le sens du processus universel , en référence aux félicitations des autres Humains de son Sociécyber.

Ces relations humaines directes, l'auteur dit concrètes, sont les marques qui produisent le plaisir chez le cyberhumain qui reçoit des félicitations. Celles-ci produisent toujours des fourmillements dans la colonne vertébrale. Généralement, dans une situation officielle, ces sensations produisent un mouvement de mobilisation du corps qui montre la fierté du récipiendaire devant l'assemblée réunie sur la place publique.

Le bonheur d'un Humain est associé fortement à la GLOIRE que les autres Humains produisent en l' HONNEUR du cyberhumain qui a effectué plusieurs résultats néguentropiques au cours de sa vie.

Ce processus est éminemment cybernétique.

Ces réalisations néguentropiques sont réalisées par l'institution " logistique industrielle " de la Cyberhumanity.

La précédente logistique est maintenue en vie par la" logistique du mode de vie ", qui elle-même reste active par la" logistique de maintenance ".

L'auteur fait remarquer que la conscience humaine perçoit la RÉALITÉ qui l'entoure et la contient, d'une manière hiérarchisée.

La notion de NIVEAUX HIÉRARCHIQUES est centrale dans le discours de ce site.

L'auteur informe le cybernaute que la description de la Cyberhumanity sera en évolution permanente.

La réalité de l'évolution de celle-ci dépend de l'évolution des Humains qui la constituent, et réciproquement.


Ces évolutions sont et seront conditionnées par les changements climatiques de la Nature environnante.

Dans le FUTUR les changements climatiques de l'atmosphère terrestre dépendront des travaux d'aménagement de la Nature au cours des millénaires.

HUMAINS  sur  TERRE

Compte tenu du résultat de l'étude du paragraphe précédent, en l'état actuel des connaissances et des savoir-faire, une limite du nombre d'Humains sur la Terre, doit être envisagée aujourd'hui dans le but de préserver la Nature, avec ses forêts, ses animaux, etc... pour qu'une superficie utile suffisante, reste à l'état 'sauvage' naturel, sans aucune pollution.

Ces deux espaces, sans interpénétration, ne doivent être contiguës.

Compte tenu des besoins de minerais et d'énergie, les Humains feront des incursions dans l'espace sauvage, avec les plus grandes précautions pour NE PAS POLLUER.

 

En ce début de troisième millénaire, les démographes prédisent le nombre d'Humains sur la Terre dans vingt, cinquante ans, qui correspond à la continuation de la courbe de croissance existante, à laquelle quelle que contraintes sont imposées, pour un résultat toujours croissant.

Est-que c'est vrai ? , est-ce que c'est possible ? , est-ce que c'est utile ?

Des réponses peuvent être données à ces questions, mais elles sont in correctes et pas du tout à prendre en considération parce que le phénomène énergétique des Humains n'est pas pris en compte, ni pourquoi l' HOMME est sur la Terre, ni pourquoi FAIRE.

En continuant dans la culture ( connaissances + intérêts personnels et collectifs locaux ) existante maintenant, cette culture est sans but ni VALEURS HUMAINES COHÉRENTES.

Le phénomène universel se produira un jour à la suite d'une trop grande densité d'énergie qui produira une augmentation de l'entropie.

Concrètement des destructions seront produites par un pourcentage d'humains ignorants, produisant une diminution de la densité d'énergie.

Les preuves existent dans les mouvements des volcans, séismes, tsunamis , conditions météorologiques, climatiques, etc... qui influencent les espèces végétales et animales.

C'est peu visible par nous les Humains, cela existe, c'est la réalité qui nous entoure.

La solution est qu'une partie de la population humaine vive dans une machine tournant autour de la Terre, qui permettra de satisfaire les besoins des Humains, pour que la Cyberhumanity vive longtemps.

QUOI FAIRE  au SIECLE XXI ?

Chacun des lecteurs connait la réponse aux questions POURQUOI ?

- La vie sur la Terre existe par la capacité d'essemblage des atomes, qui est produit par un champ d'énergie, local dans l'Univers. Celui-ci est constitué d'énergie 'ondulatoire', que la conscience humaine ne peut pas percevoir, mais qui se concrétise dans les atomes, qui s'assemblent en de la matière visible pour les Humains.

L'énergie ondulatoire est dynamique, l'énergie matérielle est statique.

C'est montré dans l'égalité que le savant Einstein découvrit au siècle XX .

- La réponse au pourquoi faire ? se comprend par la lecture inverse de l'égalité d'Einstein, la matière s'assemble pour produire des systèmes vivants, qui se déplacent dans l'espace, ce qui constitue de l'énergie dynamique.

La conscience humaine a inventé un mot pour désigner ce changement de nature de l'énergie, qui a deux natures différentes pour notre conscience, réduite par rapport à la réalité, par le mot DUALITÉ.
Cela permet de comprendre 'recto-verso' d'une feuille de papier blanche, qu'un Humain doit faire tourner pour voir l'une ou l'autre des faces.

Une preuve irréfutable est fournie par les accélérateurs de particules, qui transforment de l'énergie dynamique en énergie matérielle, appelée particules.

La preuve d'un niveau d'abstraction au dessus, est inclue dans la phrase ci-dessus.
Des particules matérielles statiques, mises en mouvement par un accélérateur, qui choquent d'autres particules, produisent de nouvelles particules de grande vitesse.
Une nouvelle notion apparait dans notre conscience, s'appelle la 'DURÉE' .

Les Humains ont transformé la notion dynamique de durée, en la notion statique de 'TEMPS'.

Les connaissances précédentes permettent de comprendre qu'un Humain qui se lève de sont lit, produit une augmentation du moment d'inertie de la Terre, qui produit la conséquence : DIMINUTION de la vitesse de ROTATION de la Terre, sur laquelle il vit.

La conséquence directe de cette précédente conséquence, est de produire le réchauffement climatique, constaté à la surface de la Terre.

Evidemment d'autres phénomènes interviennent sur la production du réchauffement, pour la plupart, inconnus de notre connaissance.

Compte tenu du contenu du discourt présenté dans ce site, les moyens de satisfaire le champ local d'énergie du Cosmos, qui contient tous les Humains en vie, est de construire l' HUMANITY, pour qu'elle soit un SYSTÈME  VIVANT viable durant des millions d'années pour des milliards d' Humains.

L'idée précédente n'est pas un projet, c'est seulement l'expression d'une FINALITÉ sans FIN.


Cette dernière phrase décrit la preuve de l'existence de la DURÉE, donc du TEMPS (TIME),  notion uniquement humaine, n'existe pas pas dans le Cosmos, donc dans l' UNIVERS.

L'atteinte partielle de cette finalité sera réalisée par les projets réalisés successivement par les Humains au cours du temps.

Les projets nécessaires pour satisfaire au phénomème "champ d'énergie cosmique local" sont décrits dans ce discours.
Les projets seront longs à mettre en oeuvre.
Ici leur nom est PROJAMME, contraction de projet pour la définition et programme pour sa réalisation.


Trois projammes seront mis en œuvre en même temps :

- ORGANISATION  de la future HUMANITY, sur le modèle cybernétique, pour satisfaire la NÉGUENTROPIE, par le processus : conception, expérimentation, définition caractéristiques, prototype, qualification, adaptation, réalisation,validation qualité.

Processus qui s'enchaîne avec l' AUTOCRITIQUE, pour recommencer le processus précédent le nombre de fois nécessaires à l'obtention du résultat définif défini au départ.

- MOMENT d' INERTIE de la Terre
Pour augmenter la vitesse de rotation de la Terre, dans le BUT de diminuer les catrastrophes naturelles qui perturbent l'organisation de la vie des Humains, en orientant l'activité humaine à la réparation des destructions, conséquences de l' entropie.
Le projamme consiste à ramener les masses de pierres plus proches du niveau de la mer et des océans, et si possible dessous.

L'argument principal est que les pressions sur les différents magmas diminueront, qui diminueront les efforts de glissement des plaques tectoniques, qui diminueront les tremblements de terre, ainsi que leurs conséquences sur la vie des Humains.

Cette activité des Humains s'ajoutera à celle du projamme suivant :

 

- CONSTRUIRE des anneaux satellisés autour de la Terre.
La FINALITÉ est double , permettre à des Humains de vivre autour de la terre dans un 'espace vital' avec un champ gravitationnel égal à celui qui existe sur la Terre, et d'aller à l'encontre du champ d'énergie cosmique  qui nous a créé, dans le but de satisfaire à la DUALITÉ.

Plusieurs avantages apparaîtront, principalement de permettre aux Humains "conquérants du Cosmos" de le conquérir, en construisant des machines  qui le permettront, en fonction de leurs capacités à maîtriser la grande quantité d' "énergie travail" nécessaire.

L'importance de la psychologie apparaitra dans la conscience des lecteurs, par le fait qu'un grand pourcentage de ceux-ci vont penser, et diront :

- c'est du rève
- c'est une utopie
- c'est impossible .....

L'auteur a créé un problème aux lecteurs, qui sont les seuls à pouvoir le résoudre concrètement.

Informations complémentaires, dans un processus (toujours) thermodynamique, la production d'énergie positive s'effectue (toujours) avec la production d'énergie négative, communément appelé 'déchets'.

Dans une organisation humaine de production il existe (toujours) des Humains qui  font des actions qui détruisent, démolissent, gènent les actions positives en cours d' exécution.

Pour diminuer cette influence, une partie des ressources humaines de travail doivent être utilisées pour éliminer , diminuer la probabilité de catastrophes.

 

 

 

Satellite autour  TERRE

PROJAMME  1

ANNEAU  SATELLITE
    17-08-2017
Cette photographie présente le résultat de la réalisation par des Humains, d'un nouvel  " Espace Vital ", dans lequel des milliers d'Humains vivront en permanence.

Cette construction satisfait la notion d' EXPANSION, qui existe en permanence dans l'Esprit humain, qui veut conquérir l' espace cosmic qui nous enveloppe, ainsi qu' agir dans le sens du potentiel du champ d'énergie, opposé au potentiel du champ gravitationnel.

La preuve que ce champ potentiel existe : la Vie existe à la surface de la Terre, en produisant des êtres vivants énormes comme les gros arbres appelés 'séquoia'.

Les lecteurs qui ont assimilé le présent discours, comprendront que toute la réalité que nous percevons de l' Univers, qui est très limitée, dépend, existe de part la DUALITÉ , que nous constatons dans notre corps, dans celui des autres Humains, dans la Nature, et ailleurs.

La réalisation de ce premier anneau satellite de la Terre, permettra a un grand pourcentage d' Humains adultes de comprendre l'utilité de ce moyen pour diminuer les influences négatives sur la vie de l'ensemble des Humains, par la diminution du réchauffement climatique.

Ce réchauffement est la cause de nombreuses catastrophes météorologiques, qui produisent de nombreux morts, des inondations et des destructions de batiments construits par les Humains.

Ce projamme est la première étape pour pouvoir construire l'ensemble du projamme pour l' Humanity.

De notre point de vue actuel en 2017, la finalité la plus importante sera de construire un anneau satellisé qui restituera la pesanteur pour permettre aux Humains, de vivre comme s'ils étaient sur Terre.

Le moyen de mémoriser les caractéristiques principales de l'anneau satellite consiste à calculer  "accélération égale vitesse au carré divisé par le rayon", qui fournit " v = racine carrée de accélération multiplié par rayon ", soit : 10 km/s = racine 0.01 km/s2 x 10000 km .

Cette valeur est la vitesse tangentielle de l'anneau sat, soit 36 000 km/h.
La longueur de l'anneau satellite est égale à 10000 x 2 x pi soit 62800 km.
Ces valeurs sont indicatives, comme référence moyenne, mais incorrectes dans la réalité car il faut tenir compte des champs gravitationnels du Soleil, de la Terre et de la Lune, qui font varier la gravitation locale en un point de l'anneau-satext. Les premiers calculs indiquent une variation de plus ou moins 8% au cours de sa rotation autour de la Terre et de son déplacement sur son orbite.

Cette variation n'aura pas d'influence sur le mode de vie des Humains, dans le cas d'une accélération proche de celle de la gravitation à la surface de la Terre.
Par contre des forces se produiront dans la structure de l'anneau-satext, ainsi que dans celle des autres anneaux-sat plus proches de la surface de la Terre.

Ses principales missions seront de réaliser l'éjection vers le Soleil, des déchets radioactifs dangereux qui ont été produits sur Terre, et en même temps de lancer des véhicules habités dans l'espace cosmique, pour trouver des réponses qui sont posées aujourd'hui, comme la formation de l'Univers, sa durée d'existence, etc...

Dans cette configuration la différence de vitess de 20 km/s semble impossible à réaliser par le chariot magnétique du fait de l'accélération centrifuge, qu'il serait difficile de contrer par une force magnétique.
Une solution serait de construire un autre anneau-sat avec un rayon de 55000 km, pour produire une accélération centrifuge de 10 m/s2, compatible avec les moyens techniques existants.

Au moment de la séparation de la masse à éjecter du chariot, cette accélération vers le Soleil serait favorable pour la régulatité de sa trajectoire.

La plupart des Humains qui vont prendre connaissance de ce projet, penseront " c'est impossible ".

La Terre tourne, les générations se remplacent, les attitudes psychologiques changent, l'évolution des Humains avance.

En 2017 il est possible de dire que ce projet se réalisera, compte tenu du haut niveau d'intelligence et de savoir-faire de dizaines de milliers de techniciens, comme le prouve la réussite de la pose d'un engin de haute technologie d'exploration, qui a était déposée sur une comète de 100 km de long, qui en retour a envoyé des millions de données acquises lors de l'exploration du sol de la comète.

Des équipes de programation informatique seront capables de similuer l'ensemble des projammes avec de puissants ordinateurs qui existent, de faire CONCRÉTEMENT, d'une manière virtuelle, les plans et concevoir les organisations, pour réussir la construction complète du système satellisé, en complète adaptation pour la vie des Humains, dans cet " espace vital " pour eux, en relation permanente avec les Humains terrestres ( appelés ici ' terrestrains' ).

La durée de construction du système complet n'est pas une donnée utile par le fait que l' Humanity aura une durée de vie le plusieurs milliers de millénaires, associée à un moyen de financement infini, comme expliqué dans ce discours. Ce financement sera totalement transparent et sans déviance.

Concrétement le bilan indique que la durée la plus courte sera favorable à l'élimination des déchets nucléaires qui vont être produits pour construire les anneaux-sat nécessaires, au nombre minimal de cinq, qu'il sera NECESSAIRE de les STOCKER en attendant leur éjection vers le Soleil.

En 2017, dès maintenant, le problème majeur est comment produire les milliards de milliards de kwh (kolowattheure) pour les aménagements humains nécessaires à la fabrication, la construction, le lancement dans l'espace des millions de tonnes de matériels, qui serviront à l'assemblage du système qui sera satellisé.

L'auteur propose un moyen populaire de participer à cette grande production d'électricité.
Normalement un citoyen qui veut maintenir son corps en bonne santé toute sa vie, fait chaque jour un peu de sport et deux fois par semaine un sport intense durant une heure.

Une idée consiste à dire : transformer cette énergie sportive inutile pour les autres Humains, en une énergie UTILE pour TOUS.
Le moyen est connu : pédaler sur un vélo producteur d'électricité, qui charge une batterie, connectée au central de la mairie de la commune,  permettra à monsieur le maire d'utiliser cette énergie pour les besoins de la ville, en particulier l'éclairage public et autres besoins locaux, avec une faible perte d'énergie électrique en ligne.

Un calcul de référence : une famille produit chaque jour un kwh, un million de familles produiront un mégakwh/j, avec l'avantage d'une utilisation à n'importe quelle heure.
Avec la présentation de puissance électrique instantanée, la valeur précédente s'écrit 1 mégakwatt = 1000 mégawatt, qui est la puissance d'une centrale nucléaire, avec les déchets nucléaires en moins.
L'avantage énorme de ce nouveau mode vie sera une diminution du nombre d' Humains malades.
D'autres avantages existent comme la libération de l' " espace vital commun " sur le territoire de la ville, en particulier les dégradations dans l'écosystème produits par les coureurs.

L'article PROJAMME  2 développe la description de l'avant-projet complet actuellement imaginable.


vers : PROJAMME 2

vers : CONSTRUIRE HUMANITY

 

 













 

 



 PROJAMME  2

15-08-2017
L'image montre deux anneaux satellisés autour de la Terre pour prouver que c'est possible, par le fait que notre imaginaire est capable de fabriquer des images dans notre Esprit d'Humain, qui est lui-même notre RÉALITÉ.

Le lecteur connait les principales possibilités d'un anneau-sat placé, obligatoirement, dans le plan de l'orbite terrestre, pour éliminer les déchets nucléaires. Il doit être à l'extérieur de tout autre appareil satellisé, pour annuler tout choc d'un bloc lancé pour être attiré par le champ gravitationnel du Soleil.

Cette contrainte est associée à celle de la vie des Humains, qui vivent dans l'anneau-satext ( appelé ainsi pour le différencier des autres ), pour réaliser toutes les tâches utiles au fonctionnement de l'anneau-satext et satisfaires les besoins de leur vie quotidienne.
Celle-ci devra se faire dans un champ de pesanteur équivalent à celui qui existe sur la terre, pour que ses reflexes, ses mouvements musculaires soient aussi forts et rapides que ceux qui sont pratiqués sur la Terre, pour permettre de gérer la fatigue et sa récupération.

L'image montre un anneau interne à l'anneau-satext.

Chaque anneau doit être considéré comme un 'outil', nécessaire à réaliser la fonction finale des HUMAINS : EXPANSION .

Des études associées à des simulations informatiques permettront de déterminer la configuration complète, qui sera réalisée en plusieurs fois .

Le lecteur a compris que toute l'énergie nécessaire aux lancements des dizaines de milliers de fusées porteuses, sera produite sur Terre, puis transmise aux engins lanceurs de masses vers les anneaux-sat. Cette énergie sera l' électricité, du fait de l'utilisation momentanée de l'énergie nucléaire.

L'énergie ne sera pas produite par la combustion d'un carburant, qui comsomme de l'oxygène et produit du CO2, avec des microparticules et de nombreux produits collatéraux plus ou moins toxiques sur une longue période de temps.

L'idée, à développer, a été émise par l'auteur et présentée dans la magasine scientifique ' FUSION ' , dans un article du n° 79 de janvier-février 2000, à la page 58.

La machine lanceuse de la masse à satelliser, est montée au sommet d'une haute montagne. Elle est poussée pour descendre le long d'une pente à -80° pour que son axe de vol soit dévié dans la vallée par un rail circulaire, pour être remonté à + 60°ou plus, puis être poussée le long de la pente vers le sommet de la  montagne, la plus haute possible, située en face de la montagne de départ.

L'augmentation de vitesse en montant, est produite par un fort champ magnétique agissant sur le chariot porteur de la fusée à satelliser.
Les champs magnétiques appropriés sont produits par des usines nucléaires situées à coté du rail, associées ou non avec des batteries, pour produire les impulsions magnétiques aux endroits idoines, d'une durée de quelques millisecondes, au moment du passage du chariot.
Ces champs magnétiques servent à soutenir le chariot à quelques centimètres du rail, tandis que d'autres poussent le chariot à grande vitesse à l'opposé de la force gravitationnelle.

Le chariot roule avec des roues, sur le rail, lors de la descente dans la vallée, pour supporter l'accélération importante produite par la courbure du rail pour obtenir une accélération vers le haut. Lorsque le vecteur accélération atteint une trentaine de degrés, la sustentation magnétique est mise en oeuvre , à laquelle s'ajoute la poussée magnétique pour augmenter la vitesse du chariot juqu'à une altitude la plus haute possible, pour atteindre 1,5 km/seconde, ou deux, soit environ 5400 km/heure.
Ces impulsions électriques seront de plusieurs dizaines de milliers d'ampères, durant quelques dixièmes de secondes en fin de lancement, en synchronisme de la vitesse de passage devant les électroaimants.

Un calcul simple a permis d'évaluer la vitesse de sortie de la fusée entre 1,5 et 2 km/s à 5500 mètres d'altitude ou plus, pour un angle d'environ +65° .

L'augmentation de vitesse pour rejoindre l'anneau de destination sera faite par des moteurs équivalents à ceux qui existent actuellement.

Le nombre de base de lancement que l'on peut prévoir en 2017, est de l'ordre de 200. Avec 10 lancements par jour, le nombre de tonnes satellisées vers l'anneau-1 est de 350 x 10 x 200 x 1 tonne, soient 700 000 tonnes par an.

Cette réalisation sera produite par l'ensemble des Humains au cours des siècles. Pour 99,9 % des Humains qui vivent en 2017, leur pensée sera l'impossibilité de faire ce travail .
Un très petit pourcentage pense que cela se réalisera dans le FUTUR .

L'importance du FUTUR pour l' Humanity est visible sur ces projammes décrits dans ce discours.
Ce discours satisfait les contraintes du champ d'énergie qui nous enveloppe, en nous obligeant d'AGIR .

L'étude philosophique du mot AGIR  aboutit à la connaissance du processus cybernétique.

FONCTIONNEMENT

Vitesse circulaire
L' anneau-sat tourne autour du centre de la Terre avec une vitesse assez grande pour reconstituer un petit champ d'accelération, dans le but de tendre la structure de l'anneau, pour permettre de réaliser les travaux à faire par les Humains.

Pour maintenir la vitesse constante, le moyen consiste a faire circuler une masse roulante sur la surface  située à intérieure de l'anneau-sat, qui est dirigée vers la Terre. L'énergie est produite par un moteur électrique, alimenté par des panneaux solaires, qui produisent l' électricité à partir du rayonnement solaire.
La vitesse des masses roulantes est opposée à celle de l'anneau-sat. La transmission de l'énergie s'effectue soit par des chocs successifs en de nombreux endroits répartis le long de l'anneau-sat, soit par un frottement résistant.

Un anneau-sat est utilisé pour lancer des masses vers l' autre anneau-sat plus loin que lui de la Terre.
Le moyen consiste en un rail sur la face externe de l'anneau-sat, sur lequel roule un chariot magnétique qui augmente sa vitesse jusqu'à la bonne vitesse tangentielle pour atteindre le ou les anneaux-sat qui existent à une plus grande distance de la Terre.
La vitesse du chariot est dans le sens de rotation de l'anneau-sat pour additionner sa vitesse tangentielle.

Le moteur magnétique est alimenté par l'électricité produite par des panneaux qui captent le rayonnement solaire.

Lorsque la masse fixée sur le chariot arrive à la vitesse d'éjection pour le lancement, un vérin pousse la masse à l'extérieur du chariot en le libérant dans l'espace dirigé vers l'exterieur ou vers le soleil. Le chariot ralentit pour rejoindre une base de chargement qui existe sur le pourtour de l'anneau-sat. 

Un rail à la surface interne permettra d'envoyer matériels et Humains vers les anneaux-sat internes, puis vers la Terre.

Le masse suit la trajectoire dans l'espace, prévue par la mission, par le pilotage semi-automatique, en déclenchant les fusées idoines. La masse est captée par la base de reception de l'anneau-sat receveur.

Par le transfert des masses d'un anneaux-sat au suivant, les masses arriveront à celui pour lequel la masse est prévue, en particulier pour la maintenance. 

La construction de l'anneau-satext sera réalisée par ce moyen de transport en étages.

A ce point de l'avant-projet la date de fin n'est pas connaissable. 
La connaissance de la date de fin n'a aucun intérêt. La durée du projamme pourra être cent ou deux cents ans, en fonction de la solution des problèmes politiques qui existent actuellement, entre les nombreux pays, qui ont des connaisances et des cultures différentes , mais surtout des  valeurs humaines différentes, preuves d'ignorance de la réponse à la question : pourquoi faire les humains vivent-ils sur la Terre ?


La seule préoccupation de chaque participant à la réalisation du projamme sera de RÉUSSIR les TÂCHES SANS ERREUR pour atteindre le but commun pour satisfaire à la FINALITÉ  COSMIQUE.

La principale contrainte de l'anneau-satext est d'avoir son orbite autour de la Terre, dans le plan de l'orbite de celle-ci, dans le même sens, de manière que le lancement des blocs déchets nucléaires  puissent s'effectuer à une vitesse de 0 m/s par rapport au Soleil, sur une orbite tangente.
Le bloc sera attiré par la gravitation du Soleil pour atteindre sa surface en 4 semaines.

Des appareils de recherche pourront être lancés à partir d'endroits différents pour réaliser des missions. La vitesse de départ sera celle de la vitesse tangentielle.

Résultat obtenu par une simulation informatique.

L'anneau-satext permettra le lancement du bloc de déchets à l'aide d'un chariot, qui est poussé par une force magnétique pour atteindre la vitesse tangentielle de la Terre sur son orbite, égale à 30 km/s en moyenne, dans le sens opposé.

 

L'image montre 2 anneaux-sat avec l'un d'eux incliné.
La simulation permettra de déterminer la configuration du nombre d'anneaux-sat intermédiaires pour permettre la construction puis l'utilisation de l'anneau-satext pour réaliser ses missions.

L'optimum de la vitesse tangentielle de l' anneau-satext est d'environ 25 km/s pour être en permanence en dessous de la plus petite vitesse de la Terre sur son orbite.
La formule indiquée fournit le rayon de l'anneau-sat de 64 000 km pour une pesanteur de 9,8 m/s2, elle-même variable le long de sa circonférence.

Le résultat du calcul fournit une distance moyenne à la surface de la Terre de 57500 km environ.

Ces valeurs permettent de déterminer la configuration nécessaire des différents anneaux-sat pour exécuter la mission initialement définie.

Nous savons QUOI FAIRE, NOUS DEVONS LE FAIRE, NOUS LE FERONS .


vers : PROJAMME 1

vers : CONSTRUIRE HUMANITY





construire le futur des Humains au cours des millénaires