Ce monsieur a relancé les recherches sur la CYBERNÉTIQUE à la fin de la seconde guerre mondiale.

 

C'était un mathématicien hongrois qui a émigré aux USA.

Pendant la guerre 39-45  il était responsable du central téléphonique des quartiers généraux militaires situés à la capitale. Ce service était chargé de collecter les informations demandées aux différents corps d'armée, repartis sur plusieurs continents.

Ce service devait mettre ces informations dans une présentation idoine pour leur lecture par les généraux en chef, qui mettaient la stragégie en œuvre, tandis que les généraux sur le terrain d'opérations donnaient des ordres tactiques pour s'adapter à la situation momentanée locale.

Ceux-ci écrivaient des ordres de commandement, que le personnel du central téléphonique devait envoyer aux généraux sur le terrain, qui commandent leur armée sur le site des opérations, très éloignés de la capitale des USA.

Ce processus est exactement le processus de communication décrit plus haut dans cet article.

Un échange d'informations est une communication que si l'émetteur et le récepteur de ces informations, ont RÉCIPROQUEMENT compris que l'autre a compris la même signification des ordres pour AGIR.

Après quelques années de pratique Norbert Wiener a pris conscience de l' IMPORTANCE VITALE des échanges d'informations SIGNIFICATIVES entre les systèmesV.

En 1947 il publia le livre Cybernetics; il fit des conférences à Paris en 1948 et 1949.

Le général Paul IDATTE a transmis les notions associées au mot "cybernétique", qui ont été captées et développées par l'auteur de ce site, pour comprendre les comportements d'un Humain, ainsi que son association avec d'autres, pour constituer une société.

L'auteur Jacques Angibeaud fait remarquer que la production d'informations utiles pour le  systèmeV  ET leur transmission à la plupart des individus du groupe, de la société ... en même temps, est fondamentale pour la vie et la survie du groupe, c'est-à-dire d'un grand nombre d'individus de ce groupe. Ces informations permettent d'organiser et de mettre en œuvre le/les processus cybernétiques. 

Des preuves sont fournies par l'organisation d'une ruche d'abeilles, d'une fourmilière, d'une termitière, etc...

Constatation est faite qu'une communication ne dépend pas du moyen technique par lequel transite les variations séquentielles d'énergie.