Le mot ' qualité ' nomme la notion importante qui qualifie le résultat produit par le travail d'un ou de plusieurs Humains.

La méthode cybernétique indique que lors de la phase 'projet' la description du résultat voulu soit faite, associée aux informations qui quantifient ce résultat, avec la précision requise pour les mesures.

 

Pour comprendre cette phrase abstraite, vous êtes passager d'une voiture que le conducteur conduit vite. En passant devant un panneau de limitation de vitesse, vous dites au chauffeur : " vous roulez trop vite ". Que comprend celui-ci ? , que fait-il ?. Généralement il continue parce que c'est lui qui évalue les risques et juge la situation.

Dans le cas ou vous dites : " vous roulez 30 km/h au dessus de la limitation de vitesse ", le chauffeur vous expliquera la situation et ralentira en même temps, si vous lisez le même cadran indicateur de la vitesse.

Deux éléments supplémentaires sont à prendre en considération, la difficulté de rouler à la vitesse indiquée, constante sur une grande longueur, tout en satisfaisant le critère durée de déplacement entre les points A et B d'arrivée pour le conducteur, auquel s'ajoute la précision de la mesure du compteur de la voiture, et la précision du radar de mesure fixe, placé sur le bord de la chaussée.

Même la mesure de la vitesse par le GPS est connue avec une précision de + ou - 1%. Cette valeur constitue la référence pour les contrôleurs de la vitesse, et doit être celle du conducteur.

Le conducteur ordinaire ne connait pas le résultat des influences réciproques de ces précisions. Il doit faire des étalonnages réciproques pour chacun des véhicules conduit.

Cet étalonnage doit être effectué en ce début d'année 2012, car les pénalités ont doublé de valeur, avec une conséquence rapide sur la limite des points associés au permis de conduire.
En conclusion la connaissance de la qualité sur l'action de conduire un véhicule, doit être prise en considération.

Ces principales données sont associées à des informations qui indiquent l'esthétique, l'utilité, la durabilité, l'ergonomie, etc...

La phase 'programme' mettra en œuvre les moyens en matériaux, en machines, en outils, en opérateurs humains, les tâches de réalisation de tous les éléments constitutifs du résultat.

Le montage et assemblage de ces milliers d'éléments est possible dans le cas d'un niveau de la QUALITÉ approprié à chacun de ces éléments.

En fonction du discours ci-dessus, le lecteur comprend les relations entre les connaissances des domaines ' éducation ', ' psychologie ', ' évolution '.

Pour un conducteur de véhicules ses comportements ne sont pas les mêmes au cours de son évolution personnelle. Un Humain n'est pas le même à 20, 40, 60, 80 ans, il n'a pas pas les mêmes réactions, les mêmes réflexes, les mêmes envies, les mêmes inconsciences, les mêmes utilités, etc...
Tout au long de sa vie un Humain doit s'observer, se caractériser, caractériser ses échecs autant que ses réussites, les mémoriser pour servir de repères pour ses choix ultérieurs. Les résultats des améliorations est la source de bonheur la plus importante dans la vie d'un Humain.

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
  • No comments found