Le mot RÉGULATION désigne la notion qu'un système vivant en déplacement, agisse à chaque instant t, en effectuant des mini-ajustements pour réaliser le but qu'il veut atteindre, à la date initialement déterminée et choisie.
Pour atteindre le BUT que l' ACTEUR veut réaliser, est une autre écriture correcte.

 

Le processus cybernétique décrit le déroulement temporel des opérations, qui fabriquent les tâches, qui elles-mêmes fabriquent les phases pour réaliser le but défini dans le projet. La décision d' ACTION déclenche la mise en œuvre du programme, qui inclue les éléments LOGISTIQUES nécessaires à effectuer le travail dans une séquence appropriée, durant une longueur de temps appropriée.

La notion TRAVAIL est associée nécessairement à la notion ÉNERGIE.

L'énergie utilisée pour effectuer un travail est nécessairement POTENTIELLE, ce qui nécessite une RÉGULATION, réalisé par le contrôle des paramètres qui définissent le FLUX d'énergie.

L'action humaine qui correspond exactement, dans sa simplicité, à la phrase précédente est : l' Humain qui arrose ses fleurs avec un jet d'eau.

Les expériences faites par le lecteur lui prouvent que cette dynamique est constituée d'une suite d'opérations, qui toutes doivent être réussies, sinon une erreur, un manque, peut déclencher une catastrophe.

L'exemple central du discours du site est la conduite d'une automobile.

La notion de régulation est l'ensemble des commandes pour que le véhicule se déplace selon la volonté du conducteur.

C'est la notion centrale de cybernétique.

Le véhicule se déplace dans un environnement varié et complexe, ce qui nécessite d'effectuer des commandes sur le volant et les pédales pour que le véhicule continue à se déplacer, selon le projet initial du conducteur.

A l'instant t, où nous sommes, le conducteur effectue le programme de réalisation de son projet.

Son but sera atteint que si le programme est effectué dans sa totalité. Alors son projet sera réalisé, si le résultat est conforme aux spécifications initialement définies dans le projet, alors l' HOMME qui a fait, fabriqué, réalisé ce projet, aura un PLAISIR qui se manifestera dans son Esprit.

Le résultat intérieur au système 'homme' , sera une mobilisation de l'énergie restante dans celui-ci pour sauter de joie, crier très fort, enlacer ses amis, etc... Toutes ces actions doivent être régulées pour éviter la catastrophe de l'épuisement du corps, ce qui diminue beaucoup les capacités de l' Esprit, qui , alors, ne plus réguler les mouvements du corps.

Pour que ce processus se réalise, les opérations et leur succession doivent être RÉGULÉES.

Cette notion globale et floue s'exprime concrètement par le mot AJUSTER.

L'évidence pour le lecteur est que le résultat est obtenu par le contrôle de l'énergie, de la durée, du temps et de l'espace. Chaque paramètre nécessite un ou plusieurs ajustements. Cette notion est désignée par le mot régulation cybernétique.

Cette notion se généralise à des entités constituées de nombreux êtres semblables qui interagissent avec d' autres entités. Le résultat est OBSERVABLE.

L'exemple est celui de bancs de poissons que les requins mangent pour vivre. Lorsque le renouvellement de la quantité de poissons est grand, le nombre de requins augmente au cours des générations successives. En conséquence le nombre de poissons diminue. Alors le nombre de requins va diminuer parce que la quantité de nourriture diminue. Comme le nombre de poissons mangés diminue, le nombre de poissons va augmenter. Pour l'observateur humain, cela s'appelle RÉGULATION. C'est une régulation naturelle.

Cette notion est générale, vérifiée par les arbres de la forêt. Les espèces d'arbres qui ont un métabolisme qui potentialise vite et beaucoup d'énergie solaire, deviennent plus gros et montent plus haut. Leurs feuilles captent l'énergie en hauteur en faisant de l'ombre en dessous. Moins d'énergie solaire arrive dans l'espace vital des petits arbres et fougères, qui ne peuvent pas se développer plus.

Lorsqu'une tempête produit une clairière par le déracinement des grands arbres qui se couchent, plus de lumière arrivent sur les plantes du sous-bois. Celles-ci croissent plus, pour atteindre la limite de la capacité de leur métabolisme. Cela s'appelle un RÉGULATION.

Cette notion est généralisable à tous les phénomènes, qui nécessairement existent par le fait que d'autres phénomènes existent dans leur environnement proche. Ces phénomènes se déroulent nécessairement dans un espace limité.

C'est général dans l' UNIVERS, dans lequel le processus universel se produit et se réalise en permanence, et partout dans son espace .

L'auteur fait remarquer au lecteur que l' Esprit de l'Homme observe son environnement par ses 'sens organiques', ce qui l'oblige à inventer des mots pour désigner les notions qui apparaissent dans sa conscience pour fabriquer une représentation de ces notions dans celle-ci.

Initialement cela constitue un langage intérieur à l'Homme, qui s'exprima vers les autres humains par un langage symbolique. (cliquer sur le mot langages)

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
  • No comments found