La notion de 'régulation' s'applique à la Nature, constitutive de la surface de la Terre, dont le but est de potentialiser l'énergie solaire qui arrive à sa surface.

Cette potentialisation se caractérise par les plantes et les animaux qui vivent et se reproduisent pour perpétuer ce phénomène, qui va à l'encontre de l' entropie de l'énergie solaire qui envoie ses rayons dans l'espace cosmique dans un angle de 4xPi.

 

L'énergie reçue par la Terre est minime par rapport à celle dispersée dans l'Univers.

Mais elle est suffisamment puissante pour empêcher les réactions organiques de produire de la vie, comme le prouve les déserts. La vie est possible du fait du champ magnétique terrestre qui dévie et à l'atmosphère qui fait écran aux particules les plus énergétiques, comme le prouve les nuages qui peuvent masquer la lumière du Soleil.

Une régulation peut se produire, et se produit seulement lorsque l'entité est autonome par rapport à son environnement.
Ce n'est pas le cas de la Nature parce qu'elle englobe tout l'espace de la surface de la Terre.
La NATURE TERRESTRE n'est pas un système.

En conséquence le mot 'régulation' n'est pas applicable dans son cas.
Les changements observables par un Humain sont des ADAPTATIONS RÉCIPROQUES entre les différentes entités vivantes qui existent à la surface de la Terre, et aussi dans certains endroits spécifiques des océans.

Le constat obligatoirement fait est que la Vie n'existe pas partout à la surface de la Terre.

Une restriction à ce constat général, est que l' Humain, ayant atteint son niveau d'évolution actuel en ce début du XXI siècle, est allé presque en tous les points géographiques de la surface de la Terre.
La NATURE TERRESTRE s' ADAPTE aux conditions astronomiques que la Terre SUBIS.

En conséquence les Humains existent du fait des changements climatiques et météorologiques qui ont été produits par la FORMATION de la LUNE, comme expliqué dans le site internet accessible ici.

Avant cet événement les animaux étaient gros et peu dynamiques, tandis que maintenant ils sont petits et très dynamiques, avec une augmentation de la population, comme le prouve l'augmentation exponentielle de la population humaine. Plus 1 milliard d'individus entre l'an 2000 et l'an 2012.
Le lecteur, même non scientifique, constate qu'il faudra une régulation, alors que l'Humanité n'est pas un système.

C'est le but du site cyberhumanity . Il décrit une organisation pour que l'Humanité se transforme en un système qui satisfera le processus universel.

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
  • No comments found