La connaissance des animaux du passé fait prendre conscience à de nombreux Humains de la variété des types d'animaux. Avec les résultats des archéologues, les animaux d'il y a cent millions d'années n'étaient pas de même type que ceux qui existent actuellement sur Terre.

Une caractéristique fondamentale est que les animaux qui se déplacent, ont des yeux.

 

Appliquée à un systèmeV, entité en mouvement dans l'environnement, possède une conscience, qui obtient des informations sur cet environnement, par un organe de capture d'énergie photonique, qui envoie au cerveau des flux électriques que celui-ci organise en "image" qui s'inscrivent dans la conscience.

C'est l'organe interface le plus important. Cette fonction est en relation avec des mémoires, qui permettent d'enregistrer les actions faites. La fonction "cogitations" fabrique des abstractions, qui sont elles-mêmes enregistrées, qui permettent de fabriquer des idées, qui permettent de faire des projets.

C'est le point de départ du processus cybernétique, décrit en détail dans ce discours.

La séquence des actions de réalisation d'un projet se déroulent selon la méthode cybernétique.

Dans l'évolution des animaux, un important changement d'organisation du corps s'est produit lors de la transformation du métabolisme général du corps du systèmeV, lorsqu'il utilise le sang chaud.

Le passage de ce "step d'évolution' se comprend par les phénomènes de transformation et de potentialisation de l'énergie pour répondre à l'impératif du processus universel, qui nécessite une augmentation de la puissance spécifique des systèmeV.

De nombreuses fonctions évoluent en parallèle, en tenant compte de leurs imbrications, ce qui produit le résultat final : un systèmeV. Celui-ci est le résultat optimal pour satisfaire toutes les contraintes mécaniques, physiques, chimiques, magnétiques, etc... qui existent dans le processus universel.

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
  • No comments found