Un Humain qui veut ' communiquer ' consiste à transmettre à un autre Humain, le résultat de sa cogitation antérieure. Celle-ci a fabriqué, dans sa conscience, une notion, une définition, un jugement, ou toute autre chose abstraite, qui a été mémorisée, à laquelle sa conscience peut accéder rapidement.

 

AVANT de parler, c-a-d émettre des sons par la bouche, le parleur, appelé 'émetteur', a construit les phrases constitutives de son discours pour décrire le contenu de la chose.

L'Humain 'écouteur' enregistre en mémoire de premier niveau, les sons constitutifs des phrases, que sa conscience reprend pour construire une REPRÉSENTATION , pour lui permettre de COMPRENDRE la SIGNIFICATION de la chose, envoyée par l' émetteur.

La compréhention est réalisée par la fonction "reconnaissance de forme", incluse dans la mémoire fonctionnelle de l' Esprit humain.

Un discours est construit avec des mots significatifs. Le recepteur devient émetteur par ses paroles prononcées vers son interlocuteur.

Celui-la enregistrera ce discours, puis cogitera pour comprendre sa signification.

En fonction du résultat de sa compréhension, il prononcera les mots " d'accord" ou "pas d'accord".

Dans ce cas là SEULEMENT le transfert de CONNAISSANCES a été RÉALISÉ.

C'est ce processsus qui doit être utilisé.

Pour renforcer la mémorisation de la chose transmise, le receveur doit mettre en pratique plusieurs fois, dans des situations différentes, pour que la mémorisation soit d'une plus longue DURÉE.

Toute autre transmission de connaissances n'aboutira pas au résultat voulu initialement.

C'est une perte de temps et une fatigue inutiles.

Le mot " communication " désigne une notion floue, qui elle-même comprend plusieurs catégories de notions floues, dont quelques unes sont explicitées dans l'encyclopédie wikipedia.

La notion de base connue de tous les lecteurs est décrite par la phrase :

" Un émetteur envoie des informations à un récepteur ".

Cette phrase n'est pas une explication, c'est une ACTION.

Selon le discours de ce site, la référence au processus cybernétique est nécessaire, puisqu'il décrit le déroulement "psychomoteur" effectué par un Humain pour faire une action qui produit un résultat.

La communication humaine présente des spécificités par rapport à la communication générale entre systèmes.

La situation est qu'un système humain A, constitué d'un corps et d'un Esprit, veut "communiquer" avec un autre système humain B, de même structure.

D'une façon générale une communication se déroule selon le processus de communication.

Immédiatement le lecteur pense : " encore un processus " ! Le mot processus désigne une séquence de tâches dont le résultat de chacune d'elles est utilisé par la tâche suivante, pour aboutir au résultat final, c'est-à- dire ici : l'Humain B, le récepteur, a compris ce que l'émetteur avait dans sa conscience, avant de commencer à parler.

L'auteur rappelle qu'une tâche est une succession d'opérations, qui sont des actions à très cours terme, sans prise en considération du avant, ni du après.

Le point primordial de ce processus est que l'émetteur a compris que son interlocuteur a compris ce qu'il voulait lui faire comprendre.

Le lecteur perçoit le double aller/retour d'informations qui décrivent différemment le même objet, sujet, thème, ordre, etc...

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
  • No comments found