Compte tenu de notre petitesse dans l' UNIVERS, nous, les Humains, nous ne pouvons pas connaître ses limites.

Notre cerveau qui contient notre ESPRIT, dans lequel notre CONSCIENCE se situe, est en relation avec le CORPS ET avec l'environnement, appelé NATURE, par l'intermédiaire de nos sens.

L'évidence est la petitesse de notre Esprit, limité par la grandeur du cerveau, mais possède une fonction l'  IMAGINATION , qui lui donne un pouvoir d' ABSTRACTION  énorme, qui grandit sans limite en relation avec ses COGITATIONS.

Les RÉSULTATS sont ce que nous sommes maintenant, qui montrent l' IGNORANCE de tous les phénomènes qui existent dans cet Univers.

400 ans avant notre ère, LEUCIPPE pris conscience que le contenu de l' Univers est constitué par l'assemblage d' ATOMES , qui évoluent, se déplacent dans le vide de celui-ci.
Son disciple DÉMOCRITE développa cette notion pour en faire une théorie explicative de ce que la conscience humaine observe en regardant le ciel dans la nuit.

A peu près à cette époque un chef de tribu a eu une prise de conscience , appelée révélation, que toutes les statues sacrées qui représentaient les dieux qui nous gouvernaient, n'étaient que la représentation du DIEU unique suprême qui avait TOUT CRÉER , le ciel, la terre , les animaux , l'homme , etc...

En un mot la VIE sur la Terre.

Un dogmatisme s'est mis en place dans l'organisation des tribus pour que celle-ci continuent de vivre en ordre, avec un petit désordre controlable en permanence.

Ce fût le début de la formation des réligions qui conditionnaient les individus à vivre ensemble pour réaliser les tâches nécessaires à la continuation de la vie des tribus.

Les Esprits individuels étaient conditionnés pour empêcher la constitution de groupes dissidents.

Quelques individus ont émis de nouvelles idées et nouvelles conceptions, tels COPERNIC et GALILÉE, puis le savant NEWTON.

La démarche vraiment scientifique a commencer dans une université allemande au XIX siècle, par la formation d'une équipe de professeurs et d'étudiants qui décidèrent que toutes les constatations concrètes et théoriques devaient être affirmées avec des PREUVES, résultant de recherches et d'expérimentations.

Les résultats des recherches et expérimentations au XX siècle, prouvent que les constituants de la matière minérale et organique sont des atomes , qui s'assemblent en mollécules, qui fabriquent des cellules , qui constituent des organes, qui sont les éléments du corps d'un être vivant, appelé dans ce discours " systèmeV " , pour les différencier des systèmes mécaniques, qui sont des outils inventés et construits par des Humains, qui ont travaillé en équipe.

La vie résulte de l'assemblage d'atomes, ce qui OBLIGE ceux-ci de se déplacer, ce qui nécessite un CHAMP d' ÉNERGIE ( champ gravitationnel, champ électrique, ...), pour fabriquer le systèmeV.
Cette possibilité existe uniquement sur la planète Terre, qui possède les matériaux, l'eau, et l'énergie solaire à une température moyenne de 20 degrés, associé à un ecart type de 30 degrés.

Toutes les recherches ont montré qu'il n'y avait pas d'autres planètes possédant ces critères dans le système solaire.

Pour augmenter la durabilité du systèmeV, celui-ci DOIT par lui-même s'améliorer par le processus cybernétique de RÉUSSITE/ÉCHEC pour fabriquer de nouveaux organes, de plus en plus rapides, pour s' ADAPTER en permanence aux contraintes des agressions externes faites par les prédateurs, qui eux aussi cherchent de la nourriture.

Ce processus TEMPOREL dans la Nature se réalise dans le systèmeV par le processus cybernétique.

A ce point de la cogitation sur les phénomènes identifiés et quantifiés par la science, il apparait que la vie humaine est un paradoxe dans l' Univers, par le fait qu'elle est l'interface limite du concret et de l'abstrait.

Ce premier paradoxe étant identifié et délimité par le VIE dans l' Espace fermé Terre, notre conscience veut comprendre les phénomènes observés dans l' Univers à l'aide des télescopes et antennes qui reçoivent les ondes qui circulent dans celui-ci.

Depuis deux ou trois siècles les observations ont montré qu'il y avait des milliards de Galaxies, qui sont dans des Nébuleuses au nombre de plusieurs centaines de milliards, qui comprennent des milliards de galaxies, qui chacune contiennent des centaines de milliards d' ÉTOILES.

Le lecteur comprendra que l'auteur est incapable de lui expliquer les mouvements de ces différents systèmes d'étoiles dans l' espace que l'on nomme UNIVERS.

Les observations de quelques entités montrent que le Soleil existe par les processus de FUSION/FISSION nucléaires , que les PULSAR envoient des jets de lumière, que des étoiles EXPLOSENT comme l'entité appelée CRABE, qui augmente de volume, etc...

La conscience humaine observe  le premier paradoxe de l'existence de la MATIÈRE/ONDE, qui a été mise en égalité par la formule d' EINSTEIN  E = M C2
E désigne l' énergie cinétique, qui est incluse dans l'énergie ondulatoire, M désigne l' énergie des matériaux, qui sont solides, qui sont statiques pour nous Humains, par le fait que nous sommes dans le même référentiel. Ces matériaux sont constitués d' énergie nucléaire, qui s'est densifiée dans les particules nucléaires connues, pour produire de la matière solide sur laquelle nous marchons.

Pour compliquer la cogitation du lecteur, je précise que l'égalité d' Einstein résulte de la transformation mathématique , par l' égalité de Lorentz , lors de la représentation d'un phénomène , qui est représenté mathématiquement dans deux référentiels  qui ont une vitesse différente.

Cette égalité est STATIQUE alors que le contenu de l' Univers est DYNAMIQUE, comme le prouve l'expérience de Newton qui laisse tomber une pomme.

Cela constitue un autre PARADOXE ,  qui n'est pas inclu dans l'égalité d' Einstein.

Cette constatation , qui simplement exprimée, est qu'à une certaine distance du point qui produit le champ gravitationnel, une " singularité " est produite par l'équation d' Einstein, qui dit : qu'en ce point un élément est NUL, combiné avec un autre élément qui lui à la valeur de l' INFINI .
Le savant imagina la théorie de la " relativité générale ", qui fait débat encore aujourd'hui.

Le lecteur peut résoudre lui-même ce paradoxe, par l'utilisation du principe de DUALITÉ, comme le prouve l' exemple suivant : une page planche a deux cotés identiques (statique), en tournant cette page la feuille recto passe à la feuille verso (dynamique), au moment du passage de la tranche, qui constitue une singularité. Dans ce cas l'observateur ne voit plus rien à ce moment précis, très court.

Constat est fait que le langage mathématique ne permet pas de représenter toutes les natures différentes de l' ÉNERGIE qui existent dans l' UNIVERS .

Les mathématiques ne permettent par de représenter la  CONSCIENCE  HUMAINE .

Cette réalité existe puisque chaque Humain vit avec .



Les nombreuses expériences dans le LHC montrent la fabrication de matière avec des chocs de matière produits à une très grande vitesse.

Toutes ces expériences ne permettent pas d'appréhender les phénomènes qui sont actifs dans l' Univers, qui englobent les phénomènes que nous connaissont dans notre ESPACE VITAL d' Humains, vivant sur la Terre dans le système solaire, qui est un très petit point dans l' Univers.

L'expérience de laisser tomber une pomme sur la surface immobile d'un étang, produit une onde circulaire qui se déplace du point de chute vers le bord de l'étang.
Un mouvement de la surface de l'eau semble se produire horizontalement, hors ce n'est pas la réalité comme le prouve le bouchon flottant qui reste au même endroit, alors qu'il acquiert un mouvement vertical.
Pour les curieux la représentation mathématique de ce phénomène est :
               vitesse horizontale bouchon =  tangente 180° de vitesse verticale pomme

Alors la vitesse horizontale du bouchon est nulle, qui est constatée dans toutes les expériences de ce type effectuées en n'importe quel point à la surface de la Terre, en n'importe quel instant temporel de la vie des Humains.

C'est le cas des tsunami.
Normalement il ne devrait pas y avoir de déplacement d'eau, mais la configuration de l'environnement produit une diminution de la hauteur de l'amplitude de l'onde qui transforme la quantité de mouvement vertical en mouvement horizontal.

Ce nouveau paradoxe est à prendre en compte comme le paradoxe de la feuille de papier blanc, pour laquelle un humain ne peut pas identifier le RECTO du VERSO .

La feuille de papier blanche est statitiqe alors que l'onde à la surface de l'eau nous apparait en mouvement SANS se déplacer.
Ce mouvement se caractérise par sa fréquence.

Cette notion est fondamentale dans de nombreux phénomènes étudiés, en particulier la lumière, qui se décompose en des rayonnements de couleurs différents comme dans les arc-en-ciel. Chaque couleur est caractérisée par une fréquence.

Les résultats connus en Physique indiquent que le nombre de cycles par seconde va de quelques millièmes pour les phénomènes telluriques, quelques centaines pour les sons produits par la voix, quelques centaines de milliers pour les ondes radiophoniques, quelques gigaherz pour les fréquences des processeurs d'ordinateur, quelques centaines de milliers pour les rayons de la lumière, encore plus grand pour les UV, plus pour les ultraUV, et ainsi de suite ...

La limite de la fréquence est obtenue théoriquement par le calcul correspondant à la vibration d'un nucléon dans un noyau atomique.

Expérimentalement cette fréquence s'annule lorsque la température atteint le zéro de l'échelle de température de KELVIN .
Les mesures de la température moyenne dans les espaces " noires " de l' Univers fournissent 3 degrés K, soient -270 degrés Celsius.

C'est la preuve que l' espace qui contient l' Univers n'est pas VIDE, au sens donné par la conscience humaine, qui veut dire qu'il n'y a rien.
En fait il y a quelque chose qui est de l' " énergie ondulatoire " invisible et sans masse, dans lequel se déplacent des " objets " appelés  " étoile ", qui sont constitués d' " énergie massique " associée à de l' " énergie ondulatoire ".

 

La caractéristique principale est leur DENSITÉ .
Ce constat constitue un nouveau paradoxe.

Ce paradoxe est prouvé par la loi thermodynamique de STEPHAN , dit que si localement une entité a une très grande densité d'énergie vibratoire, l'entité produit des radiations qui se disperse dans l' Univers, pour que la densité diminue.
C'est ce qui se produit dans et autour du Soleil, qui de ce fait constitue notre référence et en même temps notre bienfaiteur, selon le langage ordinaire.

Le lecteur peut faire l'expérience de chauffer au rouge une grosse barre de fer, celle-ci deviendra noir en refroidissant par l'émission de radiations ondulatoires.  

Tous ces paradoxes sont identifiés par un mot DUALITÉ.

Le lecteur comprendra le paradoxe de SA  CONSCIENCE .
Il sait qu'elle existe, il ne la voit pas ,  ni chez un autre Humain, ni dans un ordinateur, pour le fait qu'il constitue la source des INFORMATIONS avec la capacité fondamentale de pouvoir ENREGISTRER pendant une DURÉE ces informations pour pouvoir les utiliser pour commander ses membres qui AGIRONT selon les commandes données.

Cela est possible par l'existence d'une partie du cerveau appelée  CERVELET .
Sans lui AUCUNE ACTION est mise en oeuvre.

La CYBERNÉTIQUE décrit les processus qui ABOUTISSENT à un RÉSULTAT  CONCRET .

Le but de ce site internet est de faire comprendre que l' HUMANITY  doit  évoluer à s' ORGANISER  pour AGIR  selon le phénomène universel qui nous enveloppe.

Le phénomène universel se concrétise localement par une DIMINUTION de la DENSITÉ de l'entité locale : la TERRE.

La VIE sur la Terre participe à ce phénomène par le fait que les forêts augmentent le volume de celle-ci, produisant une diminution de sa densité.

Dans le passé des phénomènes de grande énergie ont modifié la masse de la Terre, comme la formation de la LUNE . Description sur le site internet suivant. (clic sur le mot)

La science est une cogitation de notre Esprit pour connaître "soi" dans son environnement, qui concrétement se représente par et dans le langage.
Le phénomène de la pomme qui tombe de l'arbre est le même quelque soit les différents langages des différents groupes d' Humains.
C'est vrai aussi pour le langage mathématique qui représente le phénomène de la pomme qui tombe. Un plus est apporté par ce langage international : la QUANTIFICATION .
Les résultats obtenus apportent des données qui augmentent nos connaissances.

Le langage mathématique ne nous fera pas découvrir la réponse à la question A .

C'est la cogitation dans l' Esprit humain que l'existence de la VIE sur la Terre est compréhensible par la fonction RECONNAISSANCE de FORME , qui parmi tous les phénomènes connus, trouve ceux qui produisent la vie sur Terre, exclusivement dans le sysytème solaire. Ailleurs c'est possible car les éléments atomiques existent, l'énergie existe, et les autres conditions sont inconnues.

L'énergie solaire chauffe les atomes de la surface terrestre, qui s'assemblent dans un environnement d'une température comprise entre - vingt et + soixante degrés celsius, pour construire des molécules puis des microbes, des amibes, etc... qui sont des êtres vivants.
L'accumulation croissante de la densité d'énergie locale est possible par le phénomène d' HOMÉOSTASIE, qui est inverse du phénomène d' ENTROPIE .

Cette dynamique est possible par un champ d'énergie qui existe dans l'Univers LOCALEMENT, comme le prouve la forme des Galaxies , qui sont plates et tournent autour d'un axe, visible sur les photos prises par les téléscopes, comme les planètes tournent autour du Soleil, de même que la Lune tourne autour de la Terre dans un plan qui passe par son centre.

La conséquence de la combinaison de ces phénomènes fait que la densité de la Terre diminue, qui influence l'Esprit des Humains, qui par leur intelligence produisent des véhicules qui satellisent la Terre , la Lune et les planètes voisines.

L'accumulation d'énergie à la surface de la Terre, qui augmente malgré la loi de Stéphan, mais grâce à l'homéostasie, produit des Humains énergétiques qui se reproduisent en grand nombre pour que la VIE sur la Terre PERDURE, en continuant l'accumulation d'énergie sur la Terre, et produire la diminution de la densité de la Terre, pour satisfaire le phénomène universel qui nous englobe.

Ce phénomène local dans l'Univers est perçu à une plus grande échelle dans quelques endroits, qui fait apparaître une expansion locale de l'énergie (nébuleuse du Crabe), c'est-à-dire une diminution de la densité locale.

La vie sur la Terre augmente son volume, qui diminue sa densité, et en même temps augmente son moment d'inertie. En conséquence la vitesse de rotation de la Terre diminue, sachant que son moment cinétique est constant : MOMcin = MOMinertie * VITrotation.
En conséquence la vitesse de rotation de la Terre diminue.

Ce phénomène permet de comprendre le phénomène de réchauffement actuel de la Terre,  par le fait que le Soleil chauffe plus longtemps la surface de celle-ci du fait du ralentissement de sa vitesse de rotation, alors que le refroidissement de la face dirigée vers l'Univers, s'effectue par la loi de Stephan, proportionnellement à la surface exposée.
D'autres phénomènes interviennent dans le réchauffement général de la Terre.











 

 

 

 

 





 

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
  • No comments found